Le Coton, une chance pour le Mali 

 

 

 
 
 
 
 
 

Réalisations

La campagne agricole 2018 / 2019 a connu un démarrage extrêmement difficile à cause de l'installation tardive des pluies en Mai. Cependant, la fin de la deuxième décade de Mai a connu un début d'installation des sémis. Par la suite, une longue poche de sécheresse inquiétante caractérisée par de fines hauteurs de pluie s'installe et ralentit le rythme des semis sur l'ensemble des Secteurs avec un accent particulier à Zébala et les Secteurs de la Division de San ( 26 Mai au 23 Juin).               ,

Cette situation a occasionné des ré-semis ( 49 718 ha), des reprises ( 14 483 ha) de parcelles coton, mais à des degrés divers. Du point de vue des emblavures, une part très importante a été réalisée en Juillet soit 54 820 ha (24 ).

Malgré ces problèmes climatiques, avec la motivation des producteurs et à la faveur des facteurs suivants:

  • la diligence du paiement des recettes coton de la campagne précédente ( fin achat le 24 Avril 2018),
  • l'augmentation du prix de base du coton graine de 1 er choix à 255 F CF AlKg ,
  • le maintien de la subvention des engrais à Il 000 F CFA le sac de 50 kg au comptant par l'état,
  • l'acquisition des tracteurs subventionnés,
  • le niveau satisfaisant des mises en place en intrants malgré un léger retard constaté par endroit.

Au 20 juillet, la filiale a réalisé 94 pour le coton, 98,36 pour le maïs, mil et 101 pour le sorgho, le taux de réalisation des superficies Coton est inférieur à ceux des deux campagnes précédentes.

Le niveau d'intensification est satisfaisant. Ainsi le taux d'utilsation du FO est 56 contre 59 en 2017, le PNT 10 contre 10 et la chaux Il contre 3 en 2017.

La Filiale a connu une maladie des boeufs de labour appélée fièvre aphteuse, ce qui a beaucoup ralenti le rythme d'installation des cultures et l'entretien des cultures

La production cotonnière attendue pour le coton est de 200500 tonnes contre une réalisation de 224210,148 tonnes en 2017. Quant au rendement coton, il est de 988 kg/ha contre une réalisation de 1029 kg/ha en 20 17 et 1035 kg/ha en 2016.

La production des céréales sèches sera de l'ordre de 886110 tonnes contre 826 901 tonnes pour la campagne précédente, soit une progression de 5,85 en prévision

La campagne d'égrenage connait un démarrage satisfaisant suite au démarrage anticipé de certaines usines par rapport aux prévisions, la qualité des révisions des usines qui ont bénéficié d'un apport de pièces détachées de qualité et surtout la motivation de l'ensemble du personnel pour l'atteinte des objectifs de la campagne.