Menu

 

 

   

 

 

 

 

   

 

 

Le coton, une chance pour le Mali

 

LE COTON UN FACTEUR DE DEVELOPPEMENT :

  • Le coton est la deuxième source de recettes d’exportation du Mali après l’or.
  • La contribution du secteur coton au PIB est estimée à 15%.
  • Il procure aux producteurs des revenus pour la satisfaction de leurs besoins monétaires et la sécurité alimentaire à travers la production de céréales.
  • Il soutient les activités des industries textiles et de trituration de la graine, des banques, des transporteurs,     des fournisseurs de pièces détachées, d’intrants et de carburant.

MISSION ET ORGANISATION DE LA C.M.D.T. :

La Compagnie Malienne pour le Développement des Textiles (C.M.D.T.) est une société anonyme d’économie mixte créée en 1974. Maillon essentiel de la filière cotonnière du Mali, elle assure les missions ci-après :

  • le conseil agricole auprès des producteurs de coton ;
  • la commercialisation primaire du coton graine ;
  • le transport et l’égrenage du coton graine ;
  • la vente de la fibre de coton à l’exportation et aux industries textiles maliennes ; la vente de la graine de coton aux industries locales de trituration.

Le Capital de la C.M.D.T. Holding est détenu à 99,49% par l’Etat malien et 0,51% par GEOCOTON.

Le capital des quatre Filiales de production de la C.M.D.T. est détenu à 20% par les producteurs à travers la Confédération des Sociétés Coopératives des Producteurs de Coton (C-SCPC) et 80% par la C.M.D.T. Holding.

La C.M.D.T. est gérée par un Conseil d’Administration composé de 11 membres, dont 08 pour l’Etat du Mali, 02 pour les producteurs de coton et 01 pour GEOCOTON (société française).

Elle est dirigée par un Président Directeur Général, appuyé par 01 Directeur Général Adjoint, 09 Directeurs Centraux et 05 Administrateurs Généraux des Filiales (Sud.sa, Nord Est.sa, Centre.sa, Ouest.sa et l’Office de Classement du Coton basé à Koutiala).

Véritable outil de développement, la société emploie à ce jour 1 729 agents permanents et 3 335 agents saisonniers pendant la campagne d’égrenage et de commercialisation.

DEFIS ET PERSPECTIVES

La filière cotonnière afin de contribuer durablement au développement socio-économique du Mali à travers la vision du Président de la République est en cours d’élaboration de son plan stratégique pour la période 2020-2025. Certifiée ISO 9001 v2015, la CMDT œuvre pour l’atteindre à l’horizon 2022 :

  • 1 000 000 de tonnes de coton graine ;
  • 1 500 kg de rendement à l’hectare ;
  • 90% de grade de tête ;
  • 20% de part de coton transformé localement ;
  • 8 000 tonnes de cadence journalière ;
  • Vint pour cent d’énergie par autoproduction.

La filière coton, avec l’appui des autorités du pays, est un maillon important dans l’amélioration des  conditions de vie des populations. Elle apparaît de plus en plus comme un puissant vecteur de lutte contre la pauvreté et l ’insécurité. Dans l’avenir son apport à l’économie nationale et à l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire sera davantage plus important.

CONCLUSION

La filière coton, avec l’appui des autorités du pays, joue et jouera un rôle important dans l’amélioration des conditions de vie des populations. Elle apparaît de plus en plus comme un puissant vecteur de lutte contre la pauvreté et l’insécurité. Son apport à l’économie nationale et à l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire sera important, et le sera davantage dans le futur.

Le personnel de la société reste engagé pour la réalisation des objectifs fixés par le Programme de Développement Stratégique qui font échos à la politique gouvernementale en matière de production agricole et de transformation locale.

 

Menu