Cliquer pour voir notre Certificat ...

 


Le Coton, une chance pour le Mali 



 

 

 
 
 
 
 
 

Réalisations

Véritable outil de développement, la société emploie à ce jour 1 729 agents permanents et 3 335 agents saisonniers pendant la campagne d’égrenage et de commercialisation.

EVOLUTION DE LA PRODUCTION COTONNIÈRE SUR 7 ANS :

CAMPAGNE

SUPERFICIES (ha)

RENDEMENT (kg/ha)

Production (tonne)

2012 / 2013

521 436

862

449 646

2013 / 2014

480 541

916

440 027

2014 / 2015

539 652

1 017

548 711

2015 / 2016

545 308

942

513 536

2016 / 2017

656 084

987

647 257

2017 / 2018

703 652

1 035

728 606

2018 / 2019

671 439

978

656 564

2019 - 2020*

782 000

1 023

800 0000

* Prévision 2019-2020

 Pendant les sept dernières campagnes, la production cotonnière a connu un accroissement régulier au Mali. Elle est passée de 449 646 tonnes en 2012/2013 à 728 606 tonnes en 2017/2018. Les raisons de cet accroissement résident principalement dans l’adoption de prix  incitatif pour le coton graine et la facilité d’accès aux intrants et équipements agricoles. Aussi l’élan d’intensification des cultures du système coton a été renforcé.

EVOLUTION DE LA PRODUCTION CÉRÉALIÈRE (MAÏS, MIL ET SORGHO) SUR 7 ANS :

CAMPAGNE

MAÏS

MIL

SORGHO

TOTAL (tonne)

2012 / 2013

837 374

366 218

570 196

1 773 788

2013 / 2014

822 845

333 658

541 413

1 697 916

2014 / 2015

996 644

379 351

592 704

1 968 699

2015 / 2016

1 055 848

377 507

593 079

2 026 433

2016 / 2017

1 128 644

394 148

620 404

2 143 195

2017 / 2018

1 147 633

377 745

586 653

2 112 031

2018 / 2019

1 394 955

426 872

618 509

2 440 336

 L’accroissement substantiel de la production céréalière de la zone cotonnière est lié essentiellement au maïs. Cette culture bénéficie de l’apport des engrais subventionnés.L’autosuffisance alimentaire de la zone cotonnière est largement assurée, et un important excédent céréalier est dégagé pour le reste du pays.